Browsing Category

Droit

Articles Droit Logement

Réplique à M. Georges Mischo

Réplique de Claude Roeltgen et Max Leners à M. Georges Mischo suite à son interview à la Radio 100,7 en date du 5 février 2021

« Déi zwee Auteuren wieren senger Meenung no net gutt informéiert. »[1]

Avec ces mots Monsieur Georges Mischo, Bourgmestre de la Ville d’Esch-sur-Alzette, a dénigré notre lettre ouverte du 4 février 2021, adressée au Conseil Communal, dans une interview à la Radio 100,7.

Tout d’abord, M. Mischo a réclamé qu’il y aurait eu un vote unanime en faveur de la version finale du plan d’aménagement général de la Ville d’Esch-sur-Alzette (PAG) au sein des commissions consultatives : « Majoritéit an Oppositioun hunn unanime fir den neien Projet vum PAG gestëmmt »1. Or, comme il a été révélé quelques heures plus tard lors de la séance du Conseil Communal du 5 février 2021,aucun vote n’a eu lieu au sein de ces commissions !

Ironiquement, nous voudrions féliciter M. Mischo pour avoir finalement, après des mois, pris nos critiques au sérieux et pour enfin avoir réalisé – 48 heures avant le vote final – que le fait de préciser le mode d’occupation d’un immeuble dans le cadre d’un PAG n’est pas conforme à la loi.

Continue Reading

Articles Droit Logement

Lettre Ouverte au Conseil Communal d’Esch-Sur-Alzette

Concerne: Plan d’aménagement général de la Ville d’Esch-sur-Alzette

Monsieur le Bourgmestre,
Madame, Monsieur les Échevins,
Madame, Monsieur les Conseillers communaux,

La cohabitation est, pour certains gens de notre génération un mode de vie qu’ils choisissent par simple courtoisie ou plaisir, pour d’autres la mutualisation des coûts de logement est l’unique moyen permettant de se financer encore la vie dans une petite maisonnette avec jardin.

Dans un article paru dans le Luxemburger Wort[1] cette réalité est devenue apparente. Reprenant l’exemple de cet article : cinq personnes vivent ensemble au sein d’une maison unifamiliale à Esch-sur-Alzette et paient un loyer mensuel de 2.800 € en total, donc 560 € par personne par mois. Dans le même article on peut lire que pour un seul petit studio chacun d’entre eux a dû dépenser à lui seul 1.300 € par mois !

La cohabitation est donc un moyen pour lutter en tant qu’individu contre la crise du logement, une crise qui devienne de plus en plus insupportable dans notre pays et qui nécessite du courage politique afin d’apporter des solutions efficientes et durables.

Continue Reading

Articles Droit Logement Politik

Savoir admettre ses erreurs est signe de grandeur !

« Everyone is entitled to his own opinion, but not to his own facts. »

La situation autour du Plan d’aménagement général (« PAG ») de la Ville d’Esch-sur-Alzette devient de plus en plus cocasse. Il faut souligner qu’il ne s’agit nullement de simples « Unklarheiten »[1] entourant le PAG, mais de sérieux problèmes juridiques.

Si on peut certainement discuter et argumenter sur le volet urbanistique d’un PAG, il faut noter que le cadre légal dans lequel un PAG doit être élaboré est clair et précis ; c’est la loi et rien que la loi modifiée du 19 juillet 2004 concernant l’aménagement communal et le développement urbain, ainsi que ses divers règlements d’exécution.

Jetons donc un coup d’œil sur les arguments avancés par les responsables de la Ville d’Esch-sur-Alzette, afin de justifier les passages critiques dans leur projet de PAG :

Continue Reading

Articles Droit Logement

Lettre ouverte à M. Mischo, Bourgmestre de la ville d’Esch-sur-alzette

Monsieur le Bourgmestre,

En mains un courriel du 5 juin 2020 qu’un de vos fonctionnaires a adressé à un citoyen de la ville d’Esch-sur-Alzette.

Dans ledit courriel on lit la belle phrase : « le nouveau PAG dans la commune d’Esch ne permet plus aux locataires ou propriétaires de déclarer des non-apparentés chez eux ».

On croyait à une simple erreur administrative.

Or votre communiqué de presse du vendredi 12 juin 2020 (« communiqué ») laisse plutôt craindre qu’il ne s’agisse plus d’une interprétation erronée d’un fonctionnaire, mais d’une interprétation erronée qui est soutenue, voir propagée, par Monsieur le Bourgmestre ainsi que son collège des échevins.

Continue Reading

Articles Droit Politik

„Eine Frau hat zwei Lebensfragen: Was soll ich anziehen und
was soll ich kochen.“[1]

Mit diesem zutiefst widerlichem, sexistischem Spruch, probierte das deutsche Unternehmen Dr. Oetker in den 1950er im Ernst den Fertigpudding an die Frau(en) zu bringen. Was heute völlig zu Recht in einem Skandal enden würde, war vor 70 Jahren noch wirtschaftlich ergiebiges Marketing. Eine Werbung also, die durch den wirtschaftlichen Erfolg des Produkts, das heute noch in fast jedem Supermarkt in Luxemburg zu finden ist, das mittelalterliche Gesellschaftsbild jener Tage wiederspiegelt.

Doch wie konnte eine solche kranke patriarchale Gesellschaft existieren? Ein Blick in die luxemburgische Gesetzgebung jener Tage lohnt sich, um dieses zutiefst ungerechte Gesellschaftsmodell, das wir gottseidank teilweise hinter uns gelassen haben, besser verstehen zu können.

Continue Reading

Articles Droit

Eng gréng Schnapsiddi

Schonn 2003 gouf aktiv iwwer eng Scheedungsreform nogeduecht. Elo eng gutt 15 Joer méi spéit, kënnt dann déi grouss „Joerhonnertreform“ vum Familljerecht. Nieft der prozeduraler Vereinfachung, déi duerch d’aféiere vum Familljeriichter soll erreecht ginn, gëtt et awer ee Punkt an der Reform, dee vill Froen opwäerft.

Duerch d’Ëmännerung vun den Artikelen 1007-50 vum Nouveau code de procédure civile an 378-2(2) vum Code civil, kënnen d’Kanner sech selwer direkt un de Familljeriichter adresséieren, fir eng Modifikatioun vun der Autorité parentale oder vum „Droit de visite et d’hébergement“ unzefroen. Et ass wichteg a richteg, datt d’Meenung vun de Kanner, an esou engem fir Kanner kruzial wichtege Prozess mat abezu gëtt, wëll nëmmen esou kann eng ideal Léisung am Intérêt vum Kand fonnt ginn.

Op den éischte Bléck ginn duerch dës Reform d’Rechter vun de Kanner also gestäerkt. Et schéngt eng formidabel Innovatioun, déi soss néierens op der Welt existéiert, a géint déi keen eppes sollt anzewenden hunn. Leider ass dëse Punkt vun der Reform awer nët gutt bis zu Enn duerchduecht. De Fait, datt d’Kanner selwer kënnen d’Prozedure beim Riichter lancéieren, léisst d’Kanner zum Spillball vun den Intérête vun hiren Elteren an esou enger Prozedur ginn. 

Continue Reading

Articles Droit

Rechtlech gewonn, mee finanziell verluer

Zivilprozesser gewannen an awer op den Affekotskäschte sëtze bleiwen: Muss dat sou sinn? Mir kennen et aus de Filmer, nom gewonnene Prozess läit d’”Partie gagnante” sech an den Äerm a kann no enger laanger, emotional ustrengender Zäit erëm zur Rou kommen!

Zu Lëtzebuerg gëtt et an der Regel awer een Ëmstand, deen d’Erliichterung no engem Zivilprozess belaascht an och dozou féiert, datt d’”Partie gagnante” sech och ganz dacks als finanzielle Verléierer fillt. Gewënnt een zu Lëtzebuerg säin Zivilprozess, bléift een op sengen Affekotskäschte sëtzen. Beschtefalls accordéieren d’Riichter engem e partielle Remboursement, deen net méi wéi ee ridicule klenge Montant vun de Käschten deckt.

Een onglécklechen Ëmstand, deen net misst sinn a fir dee schonn zanter Joerzengten eng adequat Gesetzgebung existéiert.

Continue Reading

Articles Droit

La réforme de la déchéance de nationalité: Naissance d’une sanction inefficace

Suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris, le Président de la République Monsieur François Hollande a indiqué de vouloir modifier la Constitution. Entre autres le projet de réforme constitutionnelle, présenté le 23 décembre 2015 par Monsieur le Premier Ministre Manuel Valls, prévoit d’inscrire la déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français dans la norme suprême. Dans quelques jours, à savoir le 3 février 2016, les débats débutent devant l’Assemblée nationale.

Tout d’abord il faut précisément définir la peine pénale, appelée « déchéance de nationalité ». Sous cette dénomination on entend une sanction consistant à priver un individu de sa nationalité, en raison de son comportement indigne ou préjudiciable aux intérêts de l’État.

Continue Reading